societaires.caisse-epargne.fr - Sa dimension coopérative

Sa dimension coopérative

Proximité, enracinement local : la Caisse d’Epargne Côte d'Azur compte parmi les premières banques de sa région.

Avec une offre complète en bancassurance, elle accompagne dans leurs projets l’ensemble des acteurs économiques qu’ils soient particuliers, professionnels, entreprises, associations, collectivités locales…

ARENAS3
Afin de proposer des solutions adaptées aux besoins de chacun, la Caisse d’Epargne s’appuie sur les conseils personnalisés de son réseau d’experts. Elle propose également à ses clients une relation bancaire de proximité, adaptée à leurs profils et leur modes de communication via ses agences commerciales, son agence en ligne, internet, SMS, téléphone…. Depuis la loi du 25 juin 1999, elle a adopté le statut de banque coopérative, qui lui permet de marier sa tradition de proximité et d'ouverture au plus grand nombre avec les exigences de l'économie de marché.

Une des spécificités de ce statut réside dans le fait que les clients peuvent devenir acteurs de leur Caisse d'Epargne, via l'achat de parts sociales auprès de sociétés locales d'épargne (SLE) qui en détiennent le capital. La détention de ces parts sociales confère aux clients de la Caisse d'Epargne le statut de sociétaires. En tant que tels, ils perçoivent une rémunération pour le capital investi. 

Le capital social des Caisses d'Epargne est détenu à 100% par les Sociétés Locales d’Epargne (SLE) qui leur sont affiliées. Les Caisses d’Epargne sont affiliées à l’organe central BPCE (Banques Populaires Caisses d'Epargne), dont elles détiennent chacune 50% du capital. Les missions de cet organe central, définies par la loi du 18 juin 2009, s’inscrivent dans la continuité des principes coopératifs des Caisses d’Epargne et des Banques Populaires. BPCE est notamment en charge de la stratégie, du contrôle, de la coordination et de l’animation du groupe, dont il garantit la solvabilité.

 

 
                

Voir également

Son histoire

C’est à Toulon, le 14 décembre 1832 que la première Caisse d’Epargne de la future entité Côte d'Azur, est portée sur les fonds baptismaux par le maire de la ville.

Grâce à la nouvelle institution, les fondateurs et premiers administrateurs souhaitent contrer les risques nés de l’essor de l’ère industrielle et notamment le paupérisme qu’il engendre. Ils entendent offrir au plus grand nombre les moyens de bien utiliser son argent et de l’émanciper de toute dépendance matérielle. À une époque où il n’existe aucun organisme de dépôts ouvert à tous, ils destinent la nouvelle institution aux travailleurs modestes, comblant ainsi un manque dans le paysage économique français. La création de la Caisse d’Epargne marque l’avènement de la démocratisation financière. Instrument de lutte contre la pauvreté, la Caisse d’Epargne est un moyen de moralisation des « classes populaires » aux yeux de ses administrateurs.

> Lire la suite

Son fonctionnement

La marque Caisse d’Epargne, c’est un réseau de 15 banques régionales indépendantes fédéré par une fédération nationale (la FNCE) et encadré par un organe central (BPCE). Ces Caisses d’Epargne régionales sont dirigées par un directoire sous le contrôle d'un conseil d'orientation et de surveillance (COS).

> Lire la suite