societaires.caisse-epargne.fr - Pour l’Entrepreneuriat des femmes

Pour l’Entrepreneuriat des femmes

Le 12 novembre, Bruno Deletré a signé le premier plan d’actions régional en faveur de l’entrepreneuriat féminin dans le Grand Est pour la période 2018-2020, en présence de Astrid Boos et Christine Meyer-Forrler.

 entrepeunariat feminin-01-soc

Signature de la convention

La CEGEE marque cette semaine, sa volonté d’accompagner l’entrepreneuriat des femmes sur le Grand Est.

Premier moment phare de cette mobilisation : la signature par Bruno Deletré du premier plan d’actions régional en faveur de l’entrepreneuriat féminin dans le Grand Est pour la période 2018-2020, le 12 novembre, à la Préfecture de Strasbourg, aux côtés de Jean-Luc Marx, préfet de la région Grand Est, Jean Rottner, président de la Région Grand Est, Patrick François, directeur régional Grand Est de la Banque des territoires, Caisse des dépôts, et Louis Gougon de Lalande, directeur régional de BNP Paribas.

Considéré à la fois comme un levier de développement, de croissance, d’innovation, mais aussi comme une potentielle source d’émancipation pour les femmes, l’entrepreneuriat féminin reste cependant insuffisant dans le Grand Est. Le taux de femmes cheffes d’entreprise stagne depuis 2006 : les femmes représentent près de la moitié des actifs (47,3 %) et moins d’un tiers des entrepreneurs (28,3 %) : ce constat conduit à faire de la promotion de l’entrepreneuriat des femmes un axe majeur de l’action publique régionale.

Le plan « Entreprendre au féminin », lancé en août 2013 par l’État, et prolongé jusqu’en 2020, a amené à la signature d’un accord-cadre national en faveur de l’entrepreneuriat des femmes le 6 octobre 2017 entre l’État, la Caisse des dépôts, BNP Paribas et les Caisses d’Epargne. Cet accord se décline au niveau local par la mise en œuvre des plans d’action régionaux.

Les acteurs et actrices de la nouvelle convention se mobilisent autour de 4 axes.

  • favoriser la création et la reprise d’entreprises par des femmes, en menant des actions de sensibilisation et en renforçant l’accompagnement des projets de création ou de reprise,
  • développer des outils financiers afin d’aider les femmes à mettre en œuvre leurs projets,
  • développer des actions dans les territoires fragiles (milieu rural et quartiers prioritaires) et auprès des publics jeunes (étudiantes et jeunes diplômées)
  • valoriser l’entrepreneuriat féminin par la formation, la sensibilisation et la communication en mettant en avant les femmes dirigeantes d’entreprises et en incluant l’entrepreneuriat féminin dans les événements relatifs à la promotion de la création et la reprise d’entreprises.

Echanges sur l’entrepreneuriat féminin

Les échanges ont été riches avant la signature entre les partenaires et les participants qui comptaient six femmes témoins ayant créé leur entreprise.

Les échanges ont porté notamment sur les thématiques du territoire (ruralité, quartier politique de la ville, etc.), du secteur d’activité (agriculture, industrie, haute technologie, innovation, etc.), de la structure de l’entreprise (TPE, économie sociale et solidaire, PME, etc.) et du financement (accompagnement et aide à la création). Les questions de l’âge, du contexte (création, reprise, nouvelle orientation, etc.), des motivations et de la spécificité de l’entrepreneuriat féminin ont émaillé le débat.

Parmi elles, une cliente fidèle de la CEGEE, Sylviane Bertacchi – Traiteur Les Réceptions Bertacchi (Reims), qui a créé son entreprise en 1986 alors qu’elle n’avait que 24 ans. À l’époque, il ne s’agissait pas d’un service traiteur, mais d’une entreprise de restauration à domicile nommée Eat Easy. Depuis 2014, son entreprise a investi des locaux à Bezannes, afin de proposer, en plus de son activité de traiteur, un restaurant et un espace pour l’organisation de salons et de réceptions, tout cela avec le soutien et l’accompagnement de la CEGEE. « Notre détermination et notre persévérance sont indispensables pour réussir dans le monde de l’entrepreneuriat, tout comme le soutien d’un partenaire financier à l’écoute et avec qui on peut avancer en confiance dans les bons moments, comme parfois les plus difficiles », a-t-elle expliquée.

Pour la CEGEE, Christine Meyer-Forrler, membre du directoire de la Banque du développement régional, a quant à elle féliciter chaleureusement les « cheffes » d’entreprise. « Notre rôle va au-delà de celui de financeur de l’économie régionale. L’entrepreneuriat des femmes est un enjeu de société sur lequel nous souhaitons agir grâce à nos financements, notre écoute, nos actions sur le terrain », a-t-elle conclu.

Cette semaine de l’entrepreneuriat au féminin se poursuit jeudi avec un évènement en partenariat avec La Tribune.

Retrouvez l’engagement des Caisses d’Epargne dans le film publicitaire sur Margot : https://www.caisse-epargne.fr/femmes-entrepreneures

entrepeunariat feminin-03-soc

Témoignage de notre cliente Sylviane Bertacchi 

entrepeunariat feminin-02-soc

Intervention de Christine Meyer-Forrler